Les 53 étapes de Tokaido
Les 69 étapes de Kisokaido
Les 100 vues d’Edo
Dix vues de Kyoto
Combats entre mers et montagnes
Histoires et légendes
Oiseaux, fleurs et poissons
Diptyques et triptyques
Toto Meisho

HIROSHIGE

Le grand maître de l’estampe de paysage .Auteur prolifique, il touche à de nombreux genres : bijin, légendes et contes, Kacho-e… Son œuvre est abondante et inégale. Ses chefs-d’ œuvres sont des estampes de paysages empreintes de lyrisme.
Les 53 étapes de Tokaido
Les 69 étapes de Kisokaido
Les 100 vues d’Edo
Dix vues de Kyoto
Combats entre mers et montagnes
Histoires et légendes
Oiseaux, fleurs et poissons
Diptyques et triptyques
Toto Meisho

HOKUSAI

La vie comme quête artistique absolue. Le vieil homme fou de dessin peindra jusqu’à son dernier souffle, cherchant sans relâche à se perfectionner. Il est l’un des principaux inspirateurs du Japonisme en Europe.
Les trente-six vues du mont fuji
Cent poèmes racontés par ma nourrice
Série sans titre de six poètes
Voyage autour des cascades
Miroirs véritables de la poésie japonaise et chinoise
Beautés
Kintaro et Uma Yuba
Eishi

BIJIN D’UTAMARO ET D’AUTRES

Utamaro est le peintre de la beauté féminine. Il capte la ressemblance et le caractère du modèle plus qu’un idéal rêvé. Le sentiment maternel est représenté dans les séries avec Kintaro et Uma yuba. Il influence de nombreux artistes dont Eishi.
Beautés
Kintaro et Uma Yuba
Eishi

LES DÉBUTS DE L’ESTAMPE DE BROCART

Les Nikishi-e (ou estampes de brocart) apparaissent en 1764, fruit des recherches techniques d’Harunobu pour produire des xilogravures en couleurs. Elles sont destinées à un public lettré et fortuné. L’âge d’or du raffinement de l’ukiyo-e pour certains.
Harunobu
Koryusai
Shunsho
Sharaku
Toyokuni
Kunisada

LES ACTEURS

Le théatre est l’une des principales distractions à l’ère Edo. Les acteurs sont de véritables célébrités. Sharaku, Toyokuni, Kunisada et d’autres se sont concentrés sur leur expressivité, la ressemblance et la psychologie des rôles.
Sharaku
Toyokuni
Kunisada

LA DERNIÈRE PÉRIODE DE L’UKIYO-E

L’édition d’estampes est une véritable industrie. Les images s’adaptent au gout et au marché populaire. Les artistes foisonnent. Les images reflètent l’agitation et l’effervescence de l’époque. En 1868, l’arrivée de la photographie entraîne le déclin de ce marché.
Eisen
Kuniyoshi